Le probleme épineux des DrünDôm

Préparatifs

Les drun dom semblent perdus, et ne pas comprendre pourquoi l'empereur ne leur fait plus confiance. Pire, ils sont en colère et prêt à se soulever contre ce nouvel empereur ingrat. Arkhar parcourt dèja les terres Drun Dom du nord, et tabasse joyeusement les DrünDôm qui le défient.
Arhkar prévient les corbeaux lorsque l'ambiance change et qu'il voit sur la mer de Tée, dans le port de Kareill, un immense armada de Drun dom prêtes à se déverser sur les cote Ultokar.

Tâh, Richèse Ademar, Esther d'Orsillac, Zim Laden griffe d'ours, et le Justicar Arkhar accompagne l'empereur pour rétablir l'ordre. Auparavant les corbeaux se sont entretenu avec le capitaine des griffoniers afin de pouvoir jouir des montures à leur retour. La petite troupe voyage grâce au téléporteur des écoles de magie, puis se dirige vers Port Sel.

Attaque dans les rues de Port Sel

Salouan et Charpatka  apprennent qu'Arkarh est en vie et réussirent à s'enfuir.

Ascension rapide et revirement

Les corbeaux doivent jouer des poings pour parvenir à s'entretenir avec Kato, chef des chefs de clans Drun Dom. Zim laden s’enorgueillit, et Arkhar y perd un peu de sa superbe.
Arkhar se prendra donc une rouste par courtepatte, un fier drun dom chevalier du tonnerre.

Apres quelques réunions avec Kato, un plan est mis en place pour donner la guerre promise au drun dom, et favoriser le rétablissement de la paix dans le Rexcan. Les drun dom et leurs chevaliers tonnerre remonteront le fleuve Teish pour soutenir les armées orientales du Rexcan.

Un long voyage sur le teish

Glaivun

Cité portuaire de nains ou les tavernes jouissent de toutes les réputations.

La ville accueille également  les grands dignitaires à la haute cour; c'est une  maison réputée pour ses vins fins, et ses précieuses demoiselles.

Talaria

La cité repos. Dominée par deux temples de Delyade, la ville est paisible et profite d'une gastronomie riche et qualitative. Le générale des lieux aspire à une retraite bien méritée.

Feish

Comme chaque soir, les corbeaux descendent de leur monture et s'entretiennent avec les griffonniers de la cité.
Feish est une garnison immense, entourée de haut mur, de ponts levis, de douves, de herses, de lourdes portes, et de couloirs mortels surplombés de mâchicoulis. Mais tout ne se passe pas comme prévu. harassé par la journée de vol, Richèse Ademar perd son sang froid face au general des armées de la cité. L'homme se dit bourgmestre, et demande aux corbeaux de déposer les armes, et de se rendre à la garde. Fort heureusement, le Justicar s'explique avec le général et tout revient dans l'ordre.

Cette tension palpable est due au fait qu'un groupe de 4 imposteurs est venu demander au général d’arrêter la guerre au nom de l'empereur. Les quatre individus ont ensuite massacré nombre de soldats, avant d'être maitrisés et enchainés dans le temple de Valon de la cité. Les corbeaux informent Hortanc, et lui  demandent d'envoyer Syphilys et Kendal en renfort.
Sous bonne garde, les negath sont alors interrogés par Syphilys, qui ne leur épargnera aucune soufrance.
Laissant Syphilys derrière pour l'interrogatoire, le groupe de corbeaux accueille leur compagnon Kendal, puis reprennent leur griffon au matin, pour voler vers Gelcatel.

Gelcatel

Une cité prisonnière

Gelcatel est une cité construite sur une colline pour accueillir les hommes de passage sur les terres elfiques. La régente de la cité, Dame Delfelyn, est apprécié par son peuple. C'est la fille de Dame Ademilya et du roi elfe Osgoncil.

Le capitaine de la garde de la cité apprend aux corbeaux que la ville subit le joug d’étrangers mercenaires et de draconiens.

Les corbeaux decident donc de quadriller la ville et d'évaluer les forces ennemis, avant de libérer la princesse.

Les corbeaux dans le bois

Les corbeaux réussissent à joindre une vielle connaissance dans les bois. Surnommé le Nifleur, Tessien Tristan Louis de Malefosse a bien changé. Abattu par la douleur et la perte de sa promise, il est à la tête d'un petit groupe d'irréductible éclaireurs, qui tente d'endiguer l'avancée des armées Drakonians et Negath. Xorse apprend au corbeaux que l'ennemi est une femme nommée Chimère. Femme de tessien, elle fut enlevé par les Negath et semble aujourd'hui être lié à ces derniers.
Une rencontre doit avoir lieu à Gelcatel entre Dame Delfelyn et Chimère. Les drakonain espèrent attirer Chimère dans un piège, mais il n'en ont pas l'occasion puisque le groupe de corbeaux, après une action héroïque, libère la régente de la cité.

Tout le monde se préparent ensuite pour l'entrevue...

Une fin atroce

Un nouveau mal ronge le Fdack, un pêcher d'orgueil qui nous rappelle amèrement que nous ne sommes pas qu'un groupe uni cherchant à progresser sur le chemin des compétences et connaissances mais bien un groupe qui a décidé d'assumer des responsabilités importantes pour soi et pour autrui.

Laissons à d'autres ces responsabilités si nous ne nous en montrons pas digne.

Gelcatel restera gravé dans ma mémoire et marque un tournant pour le Fdack. Gelcatel marque la fin de la succession de belles victoires que nous avons su gagner.
Nous avons repris la ville de façon éclatante.
Notre but était ensuite de gagner du temps pour faire évacuer la ville dans de bonnes conditions. Au lieu de ça, nous avons observé lâchement le carnage; nous avons fui la population que nous avons juré de protéger.

La peur est mère de tous les maux. La seule personne digne de respect dans cette affaire est la défunte Delfeline. Elle s'est présentée dignement face à son destin en croyant naïvement que nous interviendront pour sauver sa population, et sa personne. Elle aurait bien mieux fait de nous demander de passer notre chemin et de vaquer à nos missions "prioritaires".

Nous avons tout perdu dans ce désastre. Notre honneur, notre crédibilité, la confiance des elfes, ainsi que de nombreux bons archers elfes qui auraient été fort utile en rangers des forêts. Ils auraient pu défendre leur terre, et le Rexcan par là-même, et nous avons choisi de regarder du balcon...
Tout ce gâchis parce qu'une seule question n'a pas été posé.

" quel est votre plan ?"

Cela aurait déclenché la réponse tant attendu. Les mercenaires occupent la garde encadré par nos guerriers. La garde elfe veille aux murs et noie la garde noire sous une pluie de flèches. Et nous accompagnons et veillons sur Delfeline, afin de nous rapprocher de notre objectif. Nous aurions du mettre en garde tout le monde et organiser la fuite de la population en cas de problème. Voilà ce que la garde rapproché de l'empereur du Rexcan se devait de faire. Simple et efficace.

Nous ne pouvons réécrire l'histoire mais nous avons dorénavant une double responsabilité. Annihiler la menace Négath, et retrouver cet honneur qui nous uni à cet Empire. C'est pourquoi je propose et m'impose de régler cet affaire par le feu de la vengeance.

Hyl sur Kane

Cité invisible qui s'étend sur des lieux, 3 monts, des dizaines de vallées et plusieurs sources qui alimentent Le Rexcan, et la théocratie de Len. Ici vie un ent, à l'écoute du monde et de ses souffrances. Les aventuriers lui demande d'entrer en contact avec Tonguedenom.

La ville abrite tout ce qui ont fui la guerre et la folie des Negeths.
Hyl sur khane abrite une immense bibliothèque protegée par un peuple de haut elfe.

Triges

Ville pirate, Negath et Ogre mage...

Nous pouvons jouer de notre relatif anonymat à Triges afin de frapper là où nos ennemis ne nous attendent pas. Je compte laisser ici libre cours à mes pulsions vengeresses. La guerre est déclarée mes amis, plus de temps pour les préparatifs. L'Empire à besoin de nous pour affaiblir les bases arrières de nos ennemis.
En sommes nous capable ? Seul l'avenir nous le dira.

Triges est construite sur une ancienne ville d'ogre-mages qui auraient tenter certaines expériences qui les dépassaient. Il est curieux de constater que des recherches sur les portails se retrouvent disséminées partout dans le Rexcan et que le portail principal des Négaths se localise dans une ville anciennement fief des ogres-mages.


Nous voici arrivé dans cette sombre ville à l'extrême sud de la théocracie de Lhên. Après avoir descendu un fleuve tranquille, nous sommes entrés dans la falaise; une multitude de serpents de mer venaient animer notre traversée en se fracassant sur notre coque. Nous sommes bien loin de la ville rêvée d'Hil sur Kane, sur les contreforts Archefer et Catel. La visite fut pourtant d'une platitude sans nom, le goût de la fête s' est estompée pour un temps.

La ville de Triges sera donc parfaite, tel un purgatoire dans laquelle je compte laisser libre court aux sombres aspects de mon âme, en quête de rachat.

Ces êtres étranges que l'on nomme Négath, ne comprennent plus rien à la vie, et je vais m'efforcer ici, de les aider à terminer le voyage qui mène au repos éternel.

Les sous sols de Triges

Il n'y a qu'un pas pour imaginer qu'un temple Mahamet git dans les profondeurs de Triges, un pas supplémentaire pour imaginer les ogres-mages ouvrant un portail vers on ne sait quoi, qui interdit, ou pire, absorbe le flux magique du lieu. Un dernier pas ferait le lien avec les Négaths. Nous sommes peut-être en présence du lien entre Adherzo et ses sbires. Couper ce lien serait une victoire capitale pour les forces du bien.
Encore une fois ce n'est que les divagations d'un être torturé qui ne sait pas comment se racheter de son aveuglement.

  1. Premièrement, trouver logement, argent, contacts sans trop se faire remarquer.
  2. Ensuite, trouver le temple mahamet, certainement dans les profondeurs de la ville.
  3. Enfin, jauger l'adversaire et ne pas fléchir. Nous devons détruire ce passage vers l'au-delà.

Un problème demeure, comment détruire ou retourner un artéfact à la force de nos bras. 
Que les guerriers entrent dans l'arène pendant que les roublards cherchent logement et matériel. Une maison abandonné, suivre un roublard mauvais et non l'inverse.... Un jeu d'observation commence.

Il faudra ensuite interroger vieillards et bibliothèques.
La magie n'ayant pas cours ici, il nous faut trouver d'autres moyen d'expression. Savoir comment se guérissent les hommes, et gladiateurs. Pour ma part je compte acheter quelques jarres de cette huile, qui sert à illuminer cette ville.
Je suis certain qu'aucune manifestation de Négaths ne se fera sentir, mais soyons certains que garnison et administration leurs sont acquis... Corps et âme.


Haut les cœurs! affûtez vos armes, préparez vos potions et poisons, apprenez vos sorts, car les tambours raisonnent à l'horizon. Nous frapperons pour faire mal et rien d'autre.
Ô Profonde me parait bien loin par cette journée sans soleil, et souterraine.