Tryges, ville commerciale au carrefour de multiples cultures.

Nous voici réunis en cette ville la plus septentrionale de la Théocratie de Lêm, ville étonnamment délaissée par l'administration. Cette ville nous était encore étrangère avant notre passage à Gelcatel. Nous n'aurions certainement rien à y faire si notre ami Xorse ne nous avait pas soufflé l'information. Ce très cher Xorse que nous avons perdu de vue depuis bien longtemps, cet être au passé aussi trouble que troublé, cet elfe qui semblait être sorti indemne de la conversion avortée des nouvelles recrues Négath. Une bien belle équipe composée de deux couples Cléia compagne du suscité Xorse, de Chimère l’illusionniste compagne de notre ami et compagnon Tessien Tristan Louis de Malfosse, le héros au cœur aussi gros que sa mégalomanie... L'information était aussi simple qu'alléchante. La ville de Tryges est sous la domination des Négaths et renferme en son sein un artefact des plus utiles aux Négaths. Un miroir qui permettrait à Adherzo de communiquer avec ses sbires et de voyager à travers lui dans tout l'Empire. Une occasion inespérée de porter un coup fatal à la confrérie du serpent d’Éther. La vérité est juste un peu plus compliquée.

La ville n'est pas directement dominée par les Négaths, du moins pas tel que nous l'imaginions. En effet le commerce et l'information semble circuler ici contrairement à l'isolement que nous connaissons de nos villes du Rexcan. Cette ville, ile sous la montagne regorge de moultes intrigues et riches conspirations à notre petite troupe d'aventuriers. Elle empêche toute magie d'opérer et pourtant elle déborde de cette même magie. Elle fait partie intégrante de la Théocratie de Lêm , elle occupe une place stratégique pour ce territoire en étant la ville la plus septentrionale et pourtant elle paraît bien délaissé par cette administration qui ne semble rien laisser au hasard.

Elle vient de subir une catastrophe majeure tout en continuant de vivre comme si de rien était... Comme si la ville aux multiples cultures vivait les derniers événements comme une fatalité quasis prophétique. La ville pourrait disparaître que le seul sentiment qui honorerait sa mémoire serait l'indifférence la plus totale.

Ce que nous savons de cette ville est qu'elle a été construite autour d'une prison de non magie afin d'éviter le retour de cet être destructeur qui nécessiterait l'alliance de nombres d'écoles de magie pour repousser ce fléau, il n'est même pas question de le vaincre ou de le tuer. Cet être présenté comme tout puissant attend patiemment son heure, il doit méditer son retour depuis bien longtemps. Soyons fous, peut même est-ce possible que dans sa cellule si ennuyeuse il puisse dormir ou même rêver quelque peu...


Le reveil de Tryges II