La cité dispose d’un droit sur les terres de Talkara, pour l’extraction de minerais et la production du sable d’Elune. Depuis quatre ans, la théocratie impose des taxes à la ville qui enveniment les relations. Les montagnes au nord abritent une quinzaines de carrières qui font la richesse de la cité de shai et la réputation de la théocratie. Mais la cité tient sa grandeur de la réputation de son dirigeant, le haut roi sorcier Kalterion. La cité de Shai entretien de très bonnes relations avec toutes les cité de Canédie, et tout particulièrement les sept autres cités libres, dont la cité libre de Chassère en Syis. LA cité de Shai est une cité guerrière et religieuse.

L’influence des clergés

Les habitants de shai vouent un culte à quatre divinités en plus des 7 dragons de Len. Chaque quartier présente de petits temples, ou simplement de petites statues des divinités. Les habitants de Shai sont pieux et respectent tous les panthéons.  Il n’est pas rare de voir des processions, de croiser des clercs dans les ruelles de la cité, ou d’entendre et d’assister à des rituels donnant sur les rues. Étrangement, tous les prêtres n’ont pas de pouvoirs cléricaux comme peuvent en avoir les clercs sur Daorn. Par contre ils sont tous extrêmement respecté par la population. A tel point que même les guildes de roublards ne s’en prennent pas aux religieux.

Les clergés ont trois missions dans la cité, en plus de celle de rependre la bonne parole de leur divinité.

  • Ils doivent veiller au bien-être de la population, quelle que soit sa caste.
  • Ils doivent faire part à leur supérieur des tumultes des quartiers. En fait ce sont les espions du Haut roi sorcier. Même si tout le monde le sait, il reste les représentants des dieux.
  • Ils doivent informer les administrateurs de la théocratie, de la liberté de la cité. En effet, la cité libre de Shai, ne l’est que parce que la théocratie a peu d’emprise sur le roi sorcier.

Le clergé permet au roi sorcier de justifier de sa place dans la théocratie, et de faire remonter les informations qu’il veut bien, jusqu’au grand Fethrat. Cependant, des ministre passent régulièrement dans la cité pour la "surveiller".

La colonie des huit.

Huit cités libres se sont associées pour survivre sur un continent où les grandes puissances sont nombreuses. Quatre  de ces cités sont sur la mer des griffes, et commercent abondamment : Telakara, Terenyl, Pyong  et Shai.

La cité de Shai

La Ville libre de Shai est divisée en neuf villages majeurs, eux-mêmes divisés en deux ou trois quartiers. La ville est immense, et ne cesse de s’agrandir vers le nord et l’est. D’une manière générale, les quartiers les plus pauvres de la ville sont au nord et à l’est tandis que les plus riches sont au sud-ouest, entouré des hautes murailles du palais. Le port est une zone ou tous se mélange et ou la sécurité des moines sang est irréprochables.

Voici quelques quartiers importants et renommés

Quartier des insoumis

Quartier des épices autrefois, ce quartier vend tout ce qui peut se vendre à Shai ; c’est un immense marché qui prend place, dans les rues, dans les magasins, chez les habitants et jusque sur les toits. Ici tout est à vendre car tout à un prix. Attention cependant. La guilde des insoumis mettra son nez fin dans chacune des affaires, un jour ou l’autre…
C’est un quartier qui reste agréable et ou, bizarrement, le vol à la tire est plutôt rare. L’autorité est assurée par la garde du haut roi, qui ne procède aux arrestations que sur ordre des scribes ou des Alegats.

Quartier du califat, quartier des changeurs.

Ce quartier reçoit toute la journée des chariots en provenance des carrières. Ce sont eux qui transforme le minerai solide, appelé Kraal, en sable d’Elune. Le procédé est un secret jalousement gardé. Chaque étape du processus est secrète, et chaque ouvrier n’en connait pas la totalité. Tous les ouvriers finissent leurs jours à Otsalêth, la cité du repos dans les hauts massifs de Talkara. Délivrer le secret c’est perdre cette chance.

Villages Alegat

Ce villages est immense et représente bien un tiers de la cité. Le nombre de quartiers qui le compose ne cesse de croitre ca la ville s’agrandit chaque jour à l’est. C’est un village où il ne fait pas bon vivre, mais où il est facile de se cacher. Attention cependant, car chaque mendiant pourrait bien être un espion Alegats.

L’amphithéâtre du haut roi

Cet immense bâtisse se compose de trois bâtiments circulaire de près de quinze mètre  de hauteur, entouré de douve. Son architecture est typique des bâtiments militaire fortifié de la théocratie avec de nombreuses douves s’entrecroisant, que de petits ponts jonchés de tours enjambent. L’amphithéâtre central est à ciel ouvert et sert pour les grandes réunions politiques et administratives de la cité.
L’Amphithéâtre est présidé par le  roi sorcier, le calife,  et les quatre  commandeurs Templier ( Valon, Delyade, Keneth , et Boccob). Toutes les guildes de la ville ont des sièges ici. Une place est réservée à deux officiels de la théocratie, qui ont un pouvoir de veto.
C’est ici que l’on décide des lois de la cité, des jugements importants, des projets structurels ou d’infrastructures, et des budgets. Les grandes causes y sont discutées lors de rares conseils pléniers. Une fois par an, les édits, les lois, et les problèmes sont étudiés et revus pour le compte du cercle des huit.

Les réunions de l’amphithéâtre du haut roi sont si importantes que le ministre de la guerre y vient régulièrement (en tant qu’officiel de la théocratie). Le Calife de Kaldor, ou l’un de ses représentants est toujours présents pour les conseils pléniers.

Quartier de La Manèsse

Quartier de la métallurgie,  et des hauts fourneaux de la ville. Ce quartier présente une architecture typiquement Lendo.
Shai n’a nul besoin de la théocratie pour faire ses armes, ses armures et son équipement. Elle est presque indépendante à ce sujet, et fournit même le nord en temps de guerre.

Le quartier est dominé par le temple de Valon, imposante cathédrale d’acier et de pierre presque cubique, d’où l’on entend les templiers chanter tous les soirs, avant la tombée de la nuit. Ce quartier s'ouvre sur le fleuve, entre le port et les quartier pauvres.

Ile Rousse

Quartier bourgeois, ou se mélange les castes et les races. C’est le seul quartier de la cité où l’on peut voir un demi-orque discuté avec un homme bête Lendo, ou même un humain. Les marins de passage ne restent pas à Shai, et lui préfèrent Triges pour se divertir. Ce quartier est contrôlé par le consortium, les moines sang et la milice du haut roi sorcier, autant dire, que le divertissement est absent. L’ile rousse est administrée par Shekyo Ruotori, de la grande famille des Ruotori (commerce de pierre précieuses et joaillerie fine)

Quartier des tisserands

C’est le quartier pour faire ses emplettes et se mettre à la mode de la théocratie, ou a celle de Pelsie ou de Dor. Ici on peut acheter de bien beaux tissus pourvu qu’on ait les moyens. C’est le quartier du temple de Guelyane. Guelyane et une ancienne prêtresse de Delyade qui a décidé de créer une branche plus guerrière, et plus libertine du culte. C’est pourquoi ce quartier est parfois visité par les capitaines des bateaux et les officiels des autres pays. En effet, c’est un quartier ou beaucoup de demoiselle se déplacent gratuitement…

Les casernes

Quartier militaire proche du palais, il abrite l’unique temple de Keneth, et les plus grands temples des sept dragons. Keneth est pour les shaiassien, le dragon de la magie, de la victoire et du spectacle. Les casernes déversent leurs soldats tous les soirs sur le port. C’est un quartier que les diplomates et les dirigeants apprécient pour son calme.

Le grenier

Ce quartier porte son nom car il est le grenier de la ville. C’est aussi ici que l’on marchande tous les produits de la mer ou de la terre. Ce quartier occupe la moitié des docks et entoure le palais et les casernes

Le palais du haut roi sorcier

Le palais est immense et surplombe la ville à l’ouest. Personne du petit peuple n'a le droit d'y entrer.

La population de Shai

Une population de 65 000 habitants, se masse dans les ruelles poussiéreuses de la cité d’Elune. Ce sont principalement des Raks,  avec de petites communautés d’hommes bêtes, d’orques, de Varisseks, et de petits-gens.
 Les habitants vivent dans des communautés de familles réunis en castes. Les castes se mélangent peu en dehors du travail. Toute la population est pieuse, et rares sont les personnes qui ne se signent pas devant les nombreuses statuettes divines construite dans les alcôves des petites rues de la cité.

Les gens sont accueillants mais méfiant envers les humains, qu’ils ne comprennent pas. Les Humains, demi humains et elfes, ne sont pas admis dans tous les quartiers, hormis lorsqu’ils sont marchands.

Les Raks
Le Rak est un homme tigre d’im90 de hauteur en moyenne, possédant tous les attribues d’un tigre mais se tenant debout. Les plus fort intègrent presque systématiquement la garde du haut roi sorcier, ou de la théocratie. Ils sont originaire des terres du nord de Talkara. Ceux  au pelage plus sombre integrent les moines sang lorsqu'ils sont jeunes, pour être formés.

La langue de shai

La langue la plus parlée à Shai est le commun, même si le langage des voleurs est connu de tous. Les raks ont egalement des dizaines de dialectes mais les prononciation sont si différentes et si difficiles que le commun s'est peu à peu imposé entre eux.

La politique de Shai

Le pouvoir exécutif de la cité

Il y a deux pouvoirs exécutifs à Shai, celui du roi sorcier et celui des moines sang au service de la théocratie. La plupart des crimes sont jugé par les mages du roi

Le pouvoir législatif de la cité

Le Conseil publique de Shai, est élu par le peuple et représente chaque quartier. C’est un pouvoir que consulte régulièrement le roi sorcier, pour justifier ses actions dans les quartiers. Bien-sûr c’est à la majorité que sont imposées ces mesures. Chaque quartier a donc tout intérêt à ne pas trop la jouer solo.

Le pouvoir judiciaire de la cité

Le pouvoir judiciaire appartient aux Alégats et aux administrateurs scribes du roi. Les Alegats jugent les affaires majeures. Les Alégats sont au  départ,  des exclus de la société, choisis pour devenir juge. Ils doivent être intelligents et ne posséder aucun bien. Ils peuvent être religieux mais n’ont pas le droit de pratiquer. . Les Alégats endossent leur étrange robe, et leur rôle jusqu’à leur mort. Au nombre de 20, ils choisissent parmi les mendiants et les prisonniers les futurs candidats. Leur robes presente un cercle solide à la base.
Les affaires mineures sont jugées dans chaque quartier par les scribes de l’administration, les administrateurs officiels au service du Roi sorcier, ou le clergé.

Les religions de Shai

Guelyane (Delyade)

Cette déesse nue à deux têtes dispose de quelques temples carrés reconnaissables entre tous. Le plus grand se situe dans le quartier des tisserands. Il est si grand que l’on s’y perd. D’ailleurs personnes n’y ai admis à moins d’être blessé. Ces temples servent principalement à la médiation ; c’est un lieu de culte que viennent visiter les prêtresses du continent tout entier.  Guelyanne dispose également de sa statue à l’entrée du port, sur un rocher jauni par les offrandes d’or. Au pied de la falaise, il y a un petit temple pour les clercs désirant obtenir le don. Ce lieu est protéger par la déesse elle-même. Il faut preciser que Guelyanne est un demi dieu, directement lié à la déesse Delyade qui la tolère.

Boccob

Dieu de la magie, il occupe une place prépondérante dans la cité et dispose d’une statue devant l’entrée de chaque temple, quelle que soit la divinité. Il n’y a pas de temple dédié à Boccob mais beaucoup de laboratoire ont érigé des statues du dieu : une tortue aveugle avec une Carapace en pyramide disposant de quatre énormes yeux, représentant chacun un élément.
Une immense statue de Boccob dans sa forme humaine fait face à Guelyanne de l'autre côté du Kaldoran ; c’est un vieillard qui brandit un bâton. Beaucoup de marin la nomme, aà tort, statue de Keltarion.

Valon

Dieu de la justice et du bien, il s’oppose à Boccob qui ne voit dans le monde qu’une balance à garder en équilibre entre le bien et le mal. Valon n’aime pas la magie et ses prêtres la combattent par les armes. Cependant, beaucoup de Paladin voit en Valon l’honneur  ultime, et la quête du bien contre le mal. Il est identifié comme un minotaure puissant  avec un seul œil. Il possède  en plus  un œil dans chaque main.
Les temps de Valon sont simples et ternes. Il accueille un mausolée, souvent habité par un ou plusieurs  anciens guerriers honorables. Les loges des Templiers sont  simples et le temple ne dispose que de peu de richesse. Les temples ont une cours intérieur où s’entraine les chevaliers et les clercs de Valon.

 

Le dragon de Jade Keneth

Dieu dragon de la magie, du culte de la personne, des arts martiaux et du spectacle. Beaucoup de théocrate considère que c’est Le dragon bleu Eredi Asan Amn, et non le dragon de Jade. Mais sur ce point, les discussions vont bon train. Le symbole de ce dieu est un homme dragon, ressemblant étrangement à un Drakonian. Les temples sont de petites bâtisses de  vingt à trente mètre carré reliées par des petits ponts courbés, et entouré de mares et de fontaines. Le centre de ce petit village est un bâtiment plus haut disposant d’un étage en terrasse,  Au  centre une cour accueille les guerriers Clercs  qui se battent pour l’honneur, et la beauté. Ces guerriers sont torses nus, portent des pantalons amples, et se battent à l'aide d'armes courbés de leur fabrication.

Les sept dragons

Les sept dragons sont présents ensemble dans de petits temples disséminés dans toute la ville. Il y en a principalement dans les quartiers pauvres  alegats. Le plus grand temple est dans le quartier des casernes.

Faction importantes

La guilde des bâtisseurs

La guilde des bâtisseurs est ultra puissante ici. C’est cette guilde qui est à l’origine du secret de fabrication du sable d’Elune. Les différentes familles ont toute la formule secrète de base qu’ils ont retouchée à leur convenance. C’est pourquoi il existe différentes qualités de sable d’Elune. Les Bâtisseurs tente de s’allier avec les Ferrants pour créer des alliages magiques. Sans succès pour le moment. Les familles sont majoritairement installées dans le quartier des changeurs, et se protègent mutuellement.
Chaque  exploitant de  mines dispose d’un siège dans l’amphithéâtre du haut roi sorcier.
La mission de la guilde exploitation et transport du sable d’Elune.
Toutes les familles sont administré par le Calif Outsif, lui-même possédant le meilleur sable d’Elune.

 

La guilde des manats

Commerce de farines de blé et farine de riz. Guilde dépendante de hauts théocrates, elle possède à Shai beaucoup de pouvoir, car elle gère toutes les denrées alimentaires des vallées d’Askara et Talkara, seules lieux de production du riz dans le sud. Le maitre de la guilde est une femme.

Les épiciers

Guildes de marchand originaire de kaldor qui se sont installé à Shai. Ils sont riches mais ne s’imposent pas trop car les autres guildes de shai et de théocratie, envient leur richesses. Ils commercialisent beaucoup d’épices et d’aromates, ainsi que des plantes médicinales. Leurs étals se reconnaissent facilement à la couleur des poteaux rouge et or de leurs chapiteaux et boutiques.

Les ferrants

Cette guilde regroupe les maréchaux ferrant, les cloutiers, les armuriers, et les forgerons de la cité. La ville n’est pas spécialement réputée pour ses belles œuvres, bien qu’ils sachent pourtant faire d’excellents alliages. Les Ferrants tentent de s’associer à la guilde des bâtisseurs depuis des dizaines d’années, sans succès. Aucun des parties ne voulant lâcher leurs secrets. Bien que répartis dans la cité, ils sont beaucoup plus nombreux dans la Manesse.

Le consortium

Milice administrative armée au service de la théocratie de Len. Il supervise l’arrivée et le départ des navires sur le grand port et les quartiers de l’ile rousse. La responsabilité de toutes les marchandises incombe aux guildes marchandes mais sont visées à l’arrivée et signées au départ par le consortium. Le responsable du consortium à Shai est Koldamùn Kilio des iles blanches, c’est un fervent disciple du dragon Fée, dévoué à la théocratie. Il admire cependant le haut roi Sorcier pour sa bienveillance et sa fidélité à la théocratie.

Les insoumis

Obscurs guilde qui contrôlent le quartier du même nom.

Le cercle des vifs

Probablement lié aux insoumis, le cercle des vifs est également présent à Shai. Difficile de savoir jusqu'où il est implanté, mais les manigances de ces groupuscules sont la bête noire du roi sorcier, et de sa milice.

Personnage importants

Kalterion

Haut roi sorcier de l’école de la divination, Kalterion est respecté et redouté sur toutes les cotes de la mer des griffes pour avoir défendu sa cité contre les Sohong et les mercenaires de Pelsie en 822 (calendrier Dryax). Sa réputation le précède partout où les marchands des cités libres passent et racontent leurs histoires farfelues. Arrière-petit-fils de Lamanil de Turin, kalterion porte le nom de sa mère, un elfe gris. C’est d’ailleurs le sujet de nombreuses histoires fantastiques sur l’origine de ses pouvoirs incommensurables.

Le grand  vizir Outsif

Maitre du califat (quartier des changeurs). On dit qu'il possède seul le secret du sable d'elune le plus lumineux.

Koldamùn Kilio des iles blanches

Grand chambellan du consortium à Shai. On dit de lui qu'il est pieu, qu'il ne tolère pas la désobéissance, et  vénère la ponctualité. C'est un chasseur hors pair. On le reconnait aisément car il porte sur son épaule un faucon.