Votre majesté,

Je suis Oslo, Orin Minh de la grande famille des Minh, diplomate et théocrate de Len. C’est avec beaucoup de prudence et d’espoir que je vous écris ces mots.