Mes amitiés aux corbeaux ;

J’ai fait la rencontre d’une femme exceptionnelle qui a peut-être redonné un peu de couleur à ce monde. Elle se prénomme  Délice, capitaine du Grand Félin. Ce navire a été surnommé  « le der des ders » par les autres pirates car c’est le dernier navire construit par Mu Long, et commandé par Fetrath lui-même. C’est aussi le second navire le plus rapide de la mer des griffes.

Je pense m’être rapproché suffisamment de Délice pour être sûr des informations que je vous envois.

Délice m’a révélé des indications intéressantes concernant l’armée de Dor, alliée de la Pelsie. 

Les clans ogres se sont ralliés à la cause Dor. C’est une armée de plus de trois mil ogres et semi géants Kalgadokai. Je me suis penché sur ce mystérieux peuple. Ces Kalgadokai sont puissants, et ont gardé une forte part de magie dans leurs veines. Ils savent manier le sabre et la lance, et possèdent de grandes écoles martiales,  à l’image des anciens ogres mages ou du peuple haut elfe.
Je crains que cette armée puisse faire grands torts au fier peuple DrunDoms. Mais, grâce à Délice, nous avons peut être une carte à jouer.

En effet,  leurs chefs Kalgadokai, ont été réunis sous la bannière d’un semi géant du nom de Garaskalouf le sorcier rouge.
Délice avait été engagé par les  frères Mrat Seculan (Adoss, Artherass, Miloss et Ouknatss) pour capturer les filles du sorcier rouge. Elle avait pour mission de les remettre à un autre mage du nom de Neptur, dans la cité de Shai. Très bien payée, elle est ensuite venue dépenser quelques pièces avec son équipage à Tryges.

J’ai pris placez dans une caravelle pour Shai et c’est depuis l’auberge du menhir que je vous envois ce message. Demain je vais me rapprocher de Neptur, et observer où il  vit ; et si les filles du sorcier rouge sont encore à Shai je les sortirais de ce guêpier. J’ai envoyé à Hortanc un message pour lui dire de me rejoindre. Son aide me sera précieuse pour disparaitre de Shai et rejoindre l’armée du Rexcan.  Si je réussis à les libérer, il est fort probable que nous pourrons rebattre les cartes. Si j’échoue … Il faut bien partir un jour. Dans ce dernier cas, je vous demanderais de bien vous occuper de Chimère. Elle est bien plus importante qu’elle n’y parait.

Saplenm