Le premier point est celui de notre implication politique.

Nous ne sommes pas pour la majorité d'entre nous, originaire de ce plan, et pourtant notre organisation se montre de plus en plus utile à l'ordre de ce monde.

Nous avons influé dans la politique locale et ce, à un point qui rétrospectivement est impressionnant. Nous avons mis en place un empereur.
Nous avons ouvert les portes de la paix entre l'Empire du Rexcan et, la Théocratie de Lêhn et le peuple fée. Nous avons réveillé un dragon. Ces actions remarquables n'auraient pu être que de simples moyens d'arriver à nos fins ou de simples effets collatéraux.
Mais, ce que nous faisons en ce moment précis en change leur nature. Nous avons accepté des rôles politiques, ce qui veut dire que nous officialisons notre ingérence dans les affaires de ce plan, chose à bien souligner.

Nous ne sommes pas là pour cela, notre mission est de stopper les actions de Aderzo et d'Azroliark.

Cependant, mis à part de la cruauté,que serait-ce de sauver les peuples d'un péril imminent, si ce n'est que pour continuer  l'oppression qui pèsent sur eux  ? Les entités que nous combattons, représentent bien évidemment un danger bien plus grand que toute force locale, et ce, par le simple fait que ce danger est présent pour bien d'autre plans. Il y a trop de puissance en jeu pour se permettre de faillir.

Nous représentons une force particulièrement puissante, bien que de prime abord, cela ne soit pas nécessairement limpide. Cette force est  immensément bénéfique pour ce monde malgré son caractère limité sa vocation initiale.

Nous ne pouvons pas nous permettre de faillir dans notre tâche première, c'est pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre une action aussi intense sur ce monde.

Le second point considère nos ressources et potentiels.

J'ai constaté au fils des missions urbaines que notre action, bénéfique aux peuples, n'a aucun soutient officiel. Elle est parfois même entravée par les autorités. La situation qui est la notre en ce moment est intéressante, nous avons à présent dans nos rangs un justicar, représentant la loi. De plus nous avons l'oreille de l'autorité suprême.
Nous pourrions éventuellement sans grande difficultés nous faire considérer de cette dernière comme des redresseurs de tords, et acquérir une certaine liberté d'action officielle accordée par le prince.D'un tout autre côté, hors des lumières, nous avons accès a des ressources et réseaux de plus en plus grands. De petites organisations locales ont même offertes leur services. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de m'étendre sur la mutabilité et les possibilités de ce genre de groupes.

Le dernier point est celui celui-ci

Nous sommes aujourd'hui identifiés par tout nos ennemis. Nous avons tiré tout les avantages de l'anonymat et celui-ci est maintenant terminé. Oui Fdack tu as bien lu !

Les personnes pouvant nous être nuisibles nous connaissent. Même si d'aucuns diraient qu'elles peuvent nous être nuisible justement parce qu’elles nous connaissent, eh bien, je dirais que ce n'est qu'une partie de la vérité.

De ces constatations en vient ma proposition; ce sera mon projet. Il faut selon moi, officialiser les corbeaux en tant que puissance de ce monde. Nous avons tant fais pour les peuples et l'empire, et nous avons lutté à ses côtés. Et, bien qu'il y ait eût récompense, nous n'avons pas de renommée publique.

La renommée n'est pas néfaste, on peut-être renommé et sans visage, c'est même plus simple.

Pendant mon séjour à Lyseline, comme certains le savent, Elvynn a été porté disparu,. Pendant nos investigations pour le retrouver nous avons interrogé un certain nombre de personnes du peuple, et parmi elles, une des familles victimes de l'ombre qui planait sur la ville. Celle là même que nous traquions. Cette famille a eu le courage de nous renseigner malgré la peur et la menace. Ces personnes nous ont accordées leur confiance, à nous, de simples voyageurs inconnus. Bien que cette confiance soit issue de l'espoir que nous leur avions inspiré, nous avons malgré tout engendré la terreur. Imaginez combien cela aurait pu être du soulagement pour eux, et comment cette information  aurait pu nous être révélé plus tôt dans notre investigation, si le peuple avait eu en nous sa confiance. Ou même imaginez combien cela aurait pu ne jamais arriver si notre organisation avait été implanté dans cette ville par ses habitants.

Notre force se doit d'aider les peuples; mais elle se doit aussi de ne pas le faire dans son état actuel.
Nous devons former une organisation à la dimension de l'empire.

Pour se faire je vois tout désigné une organisation acéphale, ne se basant que sur la renommée où les succursales se lèveraient d'elles même pour opérer selon cette renommée. Nous pourront contrôler ces succursales en utilisant un signe distinctif, mais illégal. Ainsi, chaque organisation de corbeaux surveillerait ses homologues pour qu'il respectent la renommée; une personne se servant d'une de ces organisations devra présenter le signe.
Bien sûr, un faussaire pourra créer un signe, cela me parait évident mais pour l'utiliser il devra avant-tout échapper aux autorité. Nous pouvons imaginer que les corbeaux par un protocole dictée par la renommée, dénonceront le porteur du signe, ce dernier devra donc se tirer de son arrestation pour ensuite revenir chez les corbeaux en tant que corbeau "directeur". Il lui sera alors possible d'utiliser la succursale. Aucun protocole ou système de sécurité n'est infaillible, c'est pourquoi celui-ci me parait suffisant car il ajoute une dernière chose: tout corbeau même "dirigeant" se doivent d'agir selon la renommée, et donc, si un usurpateur veut utiliser une succursale à de mauvaise fins il devra d'abords justifier son action auprès des corbeaux qui la peuple.

Je n'ai pas encore fini de penser les protocoles mais la procédure exposée plus haut me semble un bon moyen, assez rapide pour la sûreté apportée, de nous identifier en tant que "vrai" corbeau.