Ragots des tavernes de Triges

Le Nonchalant

En face du vent des ombres, navire réputé pour être le plus rapide sur la mer des griffes (capitaine alim). Le capitaine Alim respecte scrupuleusement le code des pirates. Les moines sang semblent plus nombreux et plus nerveux depuis quelques jours. La maladie qui a décimé le quartier des bourgeois serait une malédiction pour n’avoir pas navigué depuis longtemps.

On raconte qu’un diplomate aurait rapporté une relique ancienne dans es appartement peu avant l’épidémie.

La Barquasse

Taverne principale des serpents des mers, dirigé par le capitaine N’Sral. N’Sral est un homme serpent qui dispose de 4 navires de tailles moyenne et d’un colossale navire de guerre réputé pour s’en prendre aussi bien au navire marchands, aux flottes impériales ou même aux pirates : le Kaléas. Le kaléas est au port de Triges à son emplacement habituel. On dit qu’il transporte les plus belles esclaves des mers du sud. Les serpents des mers sont sensés respecter le code des pirates, mais ils ne respectent effectivement que les 5 premiers principes.

L’Encre Sohong

Auberge situé en face du Palinquot, navire amirale de la flotte des Harceleurs dont le capitaine Margott est sur la sellette. Cette flottille est réputée pour se disloquer et se reconstruire au grès des opportunités. Cette auberge est également fréquentée par d’autres petites confréries comme la licorne rouge ou les dragons volants. C’est ici que Radwin et Fdack rencontre Kalee, fier pirate de la licorne  rouge qui les renseigne sur le passeur.

Le Héron noir

Taverne située en face de la plume noire. La plume noire est réputée pour suivre le code des pirates à la lettre. On la dit à la solde de la famille Degara depuis longtemps. Beaucoup de richesse sont emprisonné dans les quartiers bourgeois de Triges, mais personnes n’a envie de contracter la peste jaune. Les capitaines ont d’ailleurs interdit à leurs marins de visiter ces quartiers sous peine de ne pouvoir remonter à bords.

Autres ragots

N’Sral serait venu pour rendre un service à la plume noire. N’Sral fut par le passé son second.
Beaucoup de Sable d’Elune devrait partir vers la cité des sept dragons prochainement.
Un nain Duergar serait en ville à Trige.
Un cas de peste aurait été traité dans le soubrac, sans avoir contaminé personnes.

Le soubrac et le passeur

Les Corbeaux font la connaissance du passeur qui pour une somme modique, les confie à Hô, un roublard très expérimenté et connaissant les ruelles de la cité. Le passeur, en échange de quelques informations sur les aventuriers, leur fournit l’emplacement de trois maisons bourgeoises à piller. Hô conduit les aventuriers dans les souterrains de Triges. Il évite toutes les patrouilles, crochète quelques portes et grilles, et se retrouve sous le quartier Qwong sans une escarmouche.

Le quartier Qwong

Fdack et Radwin se retrouve « à ciel ouvert », dans un jardin proche de la rue principale qui passe devant l’université. Les maisons qui longent l’avenue sont toutes abandonnées et regorgent de richesse à piller. Nos corbeaux s’aventurent dans la première demeure et tombe rapidement sur d’autres pilleurs, qui semblent être au service de la milice Tchan. La maison  appartient à la famille Qio Shin, et la milice en a déjà fait son affaire. Fdack écoute la conversation des trois miliciens, et tente de leur faire peur, car ils redoutent un ennemi invisible. La feinte ne prend pas et Fdack se retrouve vite encerclé et acculé contre la rambarde d’un balcon. Radwin observe la scène, ayant toute confiance en le fdack. Mais Fdack est gravement blessé d’un coup de Katana et tente de tomber à la renverse un étage plus bas. Il retombe malheureusement, et perd connaissance contre le coin d’un bassin en marbre.

C’est au tour de Radwin d’intervenir. Le but étant de leur soutirer le fruit du larcin. Radwin ne s’en sort pas mieux, mais le combat est arrêté par l’apparition d’une ombre furtive qui fait fuir les Bushis de la  milice. L’un d’eux est lacéré à mort et vidé de son sang. Les miliciens restants, Radwin, et Fdack qui reprend connaissance, s’associent face à la nouvelle menace.
L’ombre se ravise et  bizarrement, recule. Sur une entente mutuelle, la fine équipe décide de garder secret cet évènement.

L’ombre qui se présente à Radwin et Fdack n’est pas belliqueuse ; c’est le professeur Arcantor Qio Shin, nécromant et vampire de son état. Il les rassure rapidement et les conduit vers l’université pour rencontrer les survivants. Les deux corbeaux sont très gravement blessés ; ils décident de remettre à plus tard le larcin, et de suivre gentiment le vampire.

L’université

Les bâtiments de l’université ne semblent pas avoir de trace d’incendie hormis l’absence des portes en bois. Le cœur de l’université est silencieux mais il y a encore des cours dispensés par les trois professeurs encore en vie.

Les survivants

Les deux corbeaux s’entretiennent avec les trois professeurs Argus Riominh, Arcantor Qio Shin et Emi Daishi sur les récents évènements qui ont frappés les quartiers riches de Triges. Argus et Arcantor s’oppose à la théorie du complot d’Emi. Cette derrière, directrice de l’université avant le fléau, considère que tout est de la faute de la théocratie et plus particulièrement du ministre de la guerre.

Emi Dashi demande aux corbeaux de donner un message à sa fille, et de lui trouver un moyen de quitter la ville.  Les professeurs leurs demandent également de trouver un moyen pour faire sortir les vingt étudiants et de leur faire rejoindre Astarath afin qu’ils retrouvent leur famille respective.

Arcantor, semble être bloqué dans le quartier Qwong, et aimerait  aussi s’évader. Les corbeaux décident de ne pas l’y aider.

Argus leur permet de se guérir grâce à une pommade très efficace pendant le sommeil. Ils se reposent quelques heures, puis repartent avec deux récipients plein.

Le complot en 3 points

  1. Le ministre a pour but de se payer une flotte pirate. Il a donc fait disparaitre tous les résidents des quartiers riches pour les piller et amasser une richesse suffisante. Son but et d’au moins relancer les guerres. Il est le chef des pilleurs
  2. Le ministre Urfan Degara a fait construire un artefact dans le but d’imposer son pouvoir aux pirates et même à la théocratie. Il est depuis trop longtemps le seul référent concerné par l’artefact des mages.
  3. L’épidémie dont on a aucune trace, permet de garder la ville sous contrôle pour se rapprocher de la porte des ogres mages. Car l’artefact pourrait servir egalement à ouvrir la porte et ainsi obtenir encore plus de pouvoir sur la théocratie du grand Shinto. Ce dernier est peut être également à l’œuvre dans cette histoire.

Autres professeurs (décédés)

Professeur akhira, histoire de Triges et de la théocratie de Len

Professeur Mahsahira, études des Runbes et des schêmes

Professeur Hoshimùrù, études des religions et magie cléricale

Professeur Tadara, Démonologie et histoire de l'art

Proifesseur Hô Shi Tàn, Mathématiques appliqués aux arts martiaux

Le bâton de puissance

L’artefact construit par les professeurs de l’université, puis envoyé chez les mages du rexcan pour y être abreuvé en pouvoir, est revenu dans le laboratoire secret de la directrice afin d’y être tester en sécurité.
L’artefact a disparu sans laisser de trace alors que les professeurs et 5 étudiants étaient présents. Il semble que ce soit le bâton de puissance qui est à l’origine de la disparition de tous le quartier de Qwong et du quartier universitaire. Les seules rescapés de l’université sont les étudiants qui étaient proches des sceaux de protection du labo secret, et ceux qui travaillaient à l’intérieur.

Bibliothèques

L’université dispose d’une bibliothèque cachée connue uniquement de certains haut fonctionnaires (peu sont encore vivants). Celle-ci est séparée de l’Université. Une autre bibliothèque existe dans le quartier administratif. Cette dernière est fermée, et seuls quelques professeurs de l’université y avaient accès (le professeur d’histoire Akhira par exemple).

Quartier administratif

Les corbeaux quittent le quartier de Qwong par le même passage qu’ils avaient emprunté pour venir, remontent les allées tortueuses et retrouvent les ruelles du Soubrac. Là, grace aux fonds donnés par Emi Daishi, et ses relations, il rencontre Buntaro Dashi et sa fille Asami. Fùyù, le garde du corps de Buntaro, les conduit vers un excellent faussaire, et dans une boutique discrète pour changer d’accoutrement.
Ils se déguisent, obtiennent de faux papiers de grande qualité, et entrent sans problème dans le quartier administratif.

Le quartier administratif est particulièrement animé, et les capitaines pirates sont nombreux. D’après leur faux laissez-passer, Shezin et Esther d’Orsillac ont rendez-vous avec la sorcière Agadelle dans les appartements des mages du Rexcan.

Les mages du Rexcan

Lorsqu’ils entrent chez les mages l’atmosphère est lourde. Deux gardes moine-sang sont en poste et l’intendant Satril qui les accueille n’est pas en grande forme (brulé gravement, il ne devrait pas travailler).  

Satril a reconnu en Fdack et Radwin, des compagnons de Tâh, Zim et Kendal ; il les conduit jusqu’à Agadelle mais ne peut leur glisser aucun renseignement, tant il est surveiller par les gardes. Agadelle n’est pas surprise par ce rendez-vous. Elle tente de soutirer un maximum d’information des aventuriers puis s’éclipse pour les dénoncer. Il semble que la troupe de corbeaux soit recherchée à Triges.

Les six mages du Rexcan sont aujourd’hui à la solde de la théocratie ; ce sont les seuls mages qui réussissent à pratiquer leur art.

Ils étudient plusieurs phénomènes d’entropie magique dans la cité:

  • le moyen d’outrepasser les blocages
  • La fabrication d’artefacts de contrôle
  • Les retranchements de la magie de chaque école
  • Maladie et magie. Enquête sur le quartier diplomatique

A l’origine tous ces mages ont été envoyé à Triges car ils étaient soit incontrôlables, soit fous.

Seyrin, grand maitre des illusions

Peu d’information sur ce mage qui a le droit de circuler librement dans Triges. Les pirates disent de lui que c’est un bon joueur de cartes et un bon compagnon de soirée. Il n’a jamais croisé les corbeaux

Agadelle, Archi Nécromancienne

Agadelle etudie la mort et la décomposition. Elle a confié à Osgedor une mission qui le contraint d’etre souvent présent dans le quartier des mages du Rexcan. Elle est une proche collaboratrice de Quang Aminh.

Maggie Mazanyr, soricère encanteresse

Personne ne connait cette mage. Elle a le pouvoir de changer d’apparence et en change en permanence. Impossible de savoir qui elle est. Satril connait bien-sûr son apparence officielle. D’après l’intendant, seul Osgedor lui rend visite grâce à sa vision véritable,.

Le mage Oveyron du feu originel

Réputé fou, il se présente comme un expérimentateur passionné. C’est un mage entropique d’ôprofonde avec des talents innés et une très forte affinité avec le feu. Il est le mage à l’origine de l’ouverture de la porte des ogres mages de Triges.

Seyihin, le conjurateur

Toujours enfermé dans son bureau, il travaille à fournir les équipements dont ont besoin les mages du Rexcan. Du chien errant, aux épices rares, Seyhin n’a aucune limite de conjuration. Il est originaire d’Etalyn, magnifique cité du Duché de Rallonde. Seyihin est muet lorsqu’il ne lance pas de sort. Il déteste la compagnie, autre que ces animaux conjurés.

Osgedor le grand Altérateur

Osgedor est un hyper actif qui n’aspire qu’à une seul chose ; toujours plus d’adrénaline, d’aventure et de nouvelles histoire qu’il s’empressera de raconter à son amie Mazanyr. Il travaille pour la théocratie mais ne l’apprécie pas. Ses talents et sa fougue font qu’il est à Triges. C’est une des personnes qui connait le mieux le quartier des diplomates et celui du Qwong.

Rencontre avec Agadelle

L’entretien avec Agadelle laisse flotter beaucoup de suspicion de part et d’autre. Cette dernière prétextant d’avoir un objet utile pour la situation dans sa remise, fuit par un passage secret. Les corbeaux trouveront son passage mais seront accueillis par les moines sang à la sortie. Agadelle est une traitresse, ou tout du moins, une mage acquise à la cause du ministre Urfan Degara.

Visite de la prison

Jetés aux cachots, les aventuriers sont très vite retrouvés par Fùyù, qui les a suivis. Il prend la place du geolier et laisse les corbeaux dans leur cage afin qu’ils aient leur entrevue avec le ministre de la guerre

Quang Aminh, le ministre Degara et  Ming Lo, viennent rendre visite aux prisonniers. Fdack joue la transparence et obtient toute l’attention de l’auditoire. Après l’entretien avec Agadelle et Urfan Degara, il semble que le bâton ne soit pas entre les mains de l’administration. D’après Fdack ; les Négath s’en seraient emparé.

Un évènement soudain écourte cette conversation : la porte a été ouverte. Fùyù libère ensuite les deux prisonniers, referme les portes en abimant la serrure, et replace le garde comateux. Fdack et Radwin sont libres mais seront probablement recherché sous peu.