Chaque entité a une approche de l'échiquier bien particulière

Adherzo et ses Négaths

Adherzo et ses Négaths semblent vouloir contrôler les dirigeants afin d'agir en toute discrétion et impunité. Le contrôle par le haut. Ce par l'intermédiaire des héros des autres factions qui ont été capturés, vidés mentalement par groupe de quatre pour finalement obtenir des êtres exceptionnels. Ceux-ci disposent du meilleur des compétences du quatuor, mais sont vides de leur personnalité. Une des dernières recrue est Chimère qui mène une conquête des territoires du Rexcan. Les duchés Périgu, Archefer et maintenant Catel sont sous son joue. Le rituel de conversion a été avorté et elle a été investie de la personnalité d'un autre compagnon d'infortune, j'ai nommé Tessien Tristan Louis de Malefosse, mon ami. La conquête semble s'appuyer sur le royaume de Pelsie mais le peuple Pelsien semble se douter de la nature de leurs meneurs. La preuve en est que l'avant garde de l'armée de Chimère, des mercenaires pelsiens n'avait aucune idée de ce qui les attendaient à Gelcatel lorsque nous les avons retourné. Une telle violence, froide et implacable a submergé tout le monde d'horreur et a provoqué notre fuite sans honneur.

Les sbires d'Azroliark

Les sbires d'Azroliark, le prétendant prince démon baathézu, ont une tactique différente. Sentant que le Rexcan était en passe de se stabiliser et de s'unifier, ils se sont retirés pour une grande part dans une forteresse à l’abri sur les contreforts de la montagne du confins. Il est probable qu'ils aient laissé nombre d'éclaireurs afin de faciliter l'avancée de la déferlante qui est en marche. Pour ce faire, ils ont certainement travaillés au plus près de l'Empire Orc Sohong qui marche actuellement sur les terres de la théocratie de Lên, ainsi qu'auprès du peuple Sahar, qui pour des raisons historiques seraient mortellement revanchard à l'encontre du peuple du Rexcan. Ils disposent d'agents infiltrés tels Salouan et Charpatka; ces deux ogres mages œuvrent déjà à Ô profonde, s'appuyant sur la guilde de la Sérénade qui est elle même basée au coeur du duché Syiss. Ceux-la même qui auraient manoeuvré les Drûm dom à l'aide d'un faux justicar et qui de par leur proximité, aurait poussé le duché Syiss vers l'affranchissement. Les citées franches à l'ouest du duché Drûm dom devaient envahir le duché. Ce faisant, le Rexcan aurait été mortellement touché. Mais le plus dur reste à venir.


Le Rexcan est dors et déjà assiégé.

Ennemis à nos portes

Les armées taures de Turdain commandées par les drakonians d'Akassiss constituent le gros des forces d'Azroliark. Ils ont par le passé, brûlé l'océan vert, peut-être pour le compte d'Adherzo, et semblent dorénavant jeter leur dévolue sur les terres du Rexcan pour le compte d'Azroliark. Ce dernier a déjà subi par le passé une lourde défaite qui l'a poussé à s'exiler du Fenrir. Il ne commettra pas cette erreur deux fois. Si il revient, c'est qu'il est armé pour la victoire à n'en pas douter. Je pense pouvoir affirmer qu'il sont prêts, puisque l'avant garde Sohong est en marche. Nous savons que les taures cherchaient à ouvrir un portail magique près de Cristalline. Je les soupçonne de préparer leur invasion sur un autre plan que celui-ci. Il est malheureusement possible qu'il existe d'autres portail. Des indices pointeraient les sombres activités de la duchesse Alamine de Rallonde mais je ne peux trop m'avancer sur ce sujet.
La troisième entité à avancer ces pièces sur l'échiquier n'est autre que le gardien du pilier des humanoïdes mais est très loin de disposer des mêmes forces. Nombre d'entre eux s'efforcent d'unifier sous une même bannière le puzzle éparpillé de ces peuples qui aspirent au bien de leurs congénères et familles. La difficile mission d'accepter et d'apprécier la différence. Les humains ont un rôle central à tenir car étant au coeur du Rexcan, il a le devoir de protéger l'ensemble des peuples qui le compose alors qu'il ne dispose pas des moyens pour le faire. Seule les différences offertes par la pluralité des êtres qui composent le Rexcan offre un faible espoir.
L'Histoire sous les pas d'Adherzo et d'Azroliark est en marche et assiège le Rexcan, avant même d'avoir dévoilé leurs forces propres.
Gardons à l'esprit que nos adversaires ne sont pas humains et encore moins des chevaliers. Ils se jouent des règles conventionnelles. Leurs armes sont la force brutale, la ruse maligne, les magies, l'or, de plus ce sont eux qui dictent le tempo. Nous avons l'instinct de survie j'espère. Je ne suis pas stratège et ne connais pas non plus les atouts cachés du Rexcan mais je vois le Rexcan comme une immense forteresse avec différentes enceintes géographiques, magiques et temporelles. Le donjon est le duché Ultokar protégé par le rempart du Teish et la nef me parait n'être autre que la citée de Caril. Piège mortel ou bien arche salvatrice. Au dela des volontés politiques, je ne pense pas que nos ennemis s'attendent à nous voir tenir la capitale historique au coeur de cette forêt que les humains on tant fait souffrir.


Cher empereur du Rexcan...

Il est peut être trop tôt pour le nouvel empereur mais je pense surtout qu'il n'est peut-être pas trop tard pour le Rexcan et ses alliés. Chacune des familles détient une des clé du pouvoir, nous ne pouvons en délaisser aucune. C'est pourquoi, dans le contexte actuel, il est nécessaire de passer outre la bienséance des jeux de cours et faire appel à la seule vrai richesse de votre Empire... Votre peuple et celui des autres.Il me parait vital de réorienter toute la production, mettre à l'abri vivres, armes, flèches, bétail, livres, bois et toutes denrée qui permettront à votre peuple de passer à travers ces heures sombres. Notre meilleur allié en ce domaine suis déjà d'autres desseins sinon l'herbe Shankar continuerait à circuler, les meilleurs armes sont achetées avant d'atteindre vos terres... Le renseignement est dispensé à d'autres oreilles. Je prône donc des réquisitions surprises, la mise au travail de toutes les forces vives de l'Empire. J'aimerai tellement vous tenir d'autre propos mais je crains que la négociation ne fonctionne bien longtemps avec ce qui vient.
Caril est "la" place forte de l'Empire. Mais une place forte qui ne nous est pas acquise, loin sans faut. Cette immense ville est encore sujette à l'empoisonnement de ses source par la "mort blanche", est habitée par deux factions rivales qui se disputent la recherche d'un remède pour ce poison qui a décimé la capitale et par là-même a emporté l'empereur fou, un périgu.
La première est une gueunaude noire, sœur de Cythia que nous avons rencontré dans les environs de Port Arsenal.
La seconde est dirigée par Sébastian Ténébrume. Il était le régent de l'Empire à la mort de l'empereur et semble avoir voué sa vie ou plus exactement sa non vie à la recherche. Il a troqué son âme contre le temps et est devenu un vampire qui règne sur ses lieutenants et une population mort vivante qui semble rejouer la même journée indéfiniment. Ne voulant heurter les convictions de chacun, je pense quand même ses êtres peuvent être loyaux à l'Empire et pourraient même s'avérer être de précieux atouts pour la guerre qui se rapproche. Des alliances hors normes j'en conviens, mais qui peuvent être d'une redoutable efficacité. Il faut également percer le secret du dôme. Constitue-t-il une barrière protectrice ou bien un piège mortel pour la population? Je crains que la profondeur de ces arcanes magiques m'échappent encore.

Carcik:

Le cratère nous est réclamé par la Dame du Lac dans les négociations d'alliance avec le peuple fée. Le but étant bien de noyer le cratère avec les eaux du Teish. Il est possible, je dis bien possible que ce ne soit pas qu'une simple revendication territoriale. Il est possible que les eaux offrent un sarcophage à une menace provenant des profondeurs, peut-être même la source du cratère. Les elfes noirs des sous-sols ne semblent pas constituer cette menace. Il nous faut prendre contact avec eux pour connaître leurs positions, et savoir ce qui se trame dans les noires galeries de toute la Canedie. Dans le cas d'une guerre totale, Carcik pourrait constituer un piège mortel si nos ennemis en faisaient une place forte. Noyer l'armée adverse ne serait pas des plus chevaleresque mais d'une redoutable efficacité. Dans le cas où le Rexcan viendrait à rendre Carcik aux peuples fées, j'ai élaboré un plan audacieux qui nécessite le savoir faire de nombreux acteurs. Le principe étant de faire une évacuation sanitaire du cratère vers Caril tout en faisant porté la responsabilité à nos ennemis par l'intermédiaire de Murdoss...
***********************************************************
Soyons tous bien conscient que nombre de personnages vous entourant ont un but supérieur et tous ont dus tourner le dos à des situations parfois fort avantageuses pour rejoindre vos terres.
Je ne saurais trop vous encourager à profiter de toutes ces expériences exotiques qui semblent complémentaires du savoir faire Rexcanien, afin de contrer au mieux les différentes menaces qui cherche à nous emporter. Les intérêts de tous convergent, et vous êtes un personnage clé de la victoire des peuples qui se dessine à l'horizon.
C'est ici et maintenant que le Rexcan doit déployer ses ailes.

RA
PS: Pour l'heure et après la débâcle de Gelcatel nous suivons la piste d'un artefact sous la forme d'un miroir à Triges. Nous naviguons vers l'inconnu en espérant que nos actions participent à ne plus jamais vivre un nouveau Gelcatel.