Les paroles passent et les écrits restent.

Les motivations :

L'humain comme toute autre être pensant oriente sa vie par ses choix dans un contexte imposé par le monde qui l'entoure. L'homme de par sa nature éphémère a du mal à se faire respecter à sa juste valeur par les autres espèces qui peuvent maturer plus longtemps leur propre expérience. Pour contrebalancer cette éphémérité, l'homme se doit d'être le plus créatif des êtres pensant. Tout parent cherche consciemment ou non à assurer un avenir plus sur à sa descendance. Pour ce faire l'homme laisse à la postérité et à ces congénères ses ébauches d’œuvre inachevées. Il mise sur le fait que sa descendance respecte et embellisse sa création. C'est pourquoi il est de notre devoir de créer et embellir le lègue de nos ancêtres. L’Empire a besoin de toute sa force vive présente et future. Mon expérience à mis à jour qu'une partie de cette force se trouve au sein de toute cette jeunesse que l'on n'ose voir et qui nous fait honte. Toute cette jeunesse désœuvrée qui hante nos villes et nos villages. Cette jeunesse a peu de choix pour participer au cycle de la vie. Nombre d'entre eux aspirent à une promotion sociale et les seules groupes organisés à leur offrir un avenir sont les différentes guildes parfois peux recommandable qui maillent votre Empire. Ces touches-à-tout ont des compétences en ingénierie, comptabilité et toutes formes d'artisanat. Une question se pose alors, ces compétences ne seraient-elles pas plus utiles au service de l'Empire. Je me rends bien compte que ce sujet est des plus épineux mais il est de mon devoir de l'aborder.

Un projet ambitieux pour le bien de l'Empire.

Votre peuple est riche de toutes ces élites dont vous êtes le plus haut représentant mais le Rexcan est avant tout cette multitude d'anonymes qui n'ont qu'un seul but dans leur vie, assurer un meilleur avenir à leur descendance car leur vie est dure et laborieuse. L'idée que je me fais de l'Empire va au delà de cet immense structure pyramidale où le risque est le plaisir éphémère de quelques-uns mais bien une idée, un concept fédérateur où tout un chacun s'y retrouve et désire léguer à leur descendance. Un concept pour lequel les hommes et femmes s'engageront jusqu'au sacrifice ultime, un peuple convaincu. Le peuple vous semble dors et déjà acquis dans cette région. Cela montre bien que votre peuple a besoin d'entendre et suivre une voix qui les guide et les transporte vers un avenir meilleur.

J’entends déjà les détracteurs qui diront que je cherche à transférer le pouvoir à ces gens destinés à être soumis, la réponse est définitivement non. Le but est clairement d'offrir à vos successeurs une base qui va au delà des luttes d'influences entre les familles politiques.

Un concept est simple, une réalisation plus complexe.

L’Empire doit dénicher ses talents où qu'ils se trouvent. Ces talents sont des plus vastes et devraient être considérés sans notion de valeur préalable. Je considère que chacun dispose de un ou plusieurs talents. A nous de les trouver et d'en tirer meilleur parti. Certains feront des bretteurs hors paire, d'autre maîtrisent les chiffres, la gestion de stocks, certaines arcanes, la navigation, la couture, l'ingénierie ou bien encore le chant... Si un jour l'Empire leur permet de s'exprimer alors l'Empire rayonnera et sera perçu comme un joyau aux innombrables facettes.

Nombre de familles démunies se libéreraient bien d'une bouche à nourrir. Cette dernière saura que l'Empire lui apprendra à lire, écrire et à exercer un métier. Sachant que certains auront l'occasion de devenir des agents impériaux avec toute la fièreté qu'ils en ressentiront je suis certain qu'ils nous confieront les enfant en qui ils croient le plus. Il est certain qu'en attendant les premiers agents formés par cette formation il sera nécessaire de faire des choix, le risque étant que les familles ne percevant pas encore l'immense potentiel qui leur est offert veillent nous confier les moins prometteurs. Pour ce faire nous avons besoin que dans chaque ville et village, des écoles ouvrent leurs portes avec repas chaud midi et soir ainsi que des couchages pour les plus démunis. Le nombre de ces infrastructures étant un frein naturel à l'élaboration de ce projet il est naturel d'imaginer dès à présent le fonctionnement de ce maillage de structures.

Un fonctionnement simple.

Dans ces écoles seront dispensées des leçons de base sur la lecture, l'écriture, le calcul, la religion et les notions militaires de base. Le civisme s'apprendra au contact des taches du quotidien qui incombera aux enfants eux-même. Chaque famille confiant un de ses enfants devra s'acquitter d'une demie journée de travail au sein ou au profit de l'école, le principe est que le bénéficiaire de ce travail bénéficiera directement au principal intéressé et ne souffrira d'aucun intermédiaire. Nous pourrions le concevoir comme un impôt direct en échange de quoi l'Empire prend soin de sa jeunesse.

Il est certain que l'Empire ne pourra utiliser chacune de ces pupilles mais elle bénéficiera d'un large panel d'individus issu de tout votre Empire afin d'intégrer les écoles spécialisées de références. A terme, l'Empire pourra compter sur toutes les compétences administratives et logistique dont elle a besoin à moindre frais. Pour les moins chanceux ou les moins travailleurs, le bénéfice sera toujours réciproque puisque l'Empire aura en son sein des individus plus compétents que si son intervention n'avait pas eu lieu. L'Empire s'engagera sur la fourniture du couvert, du toit et de l'éducation. Il devra également protéger les familles qui viendraient à subir des pressions de leur employeurs quels qu'ils soient.

Chaque école ne pourrait être auto suffisante et afin d'entretenir ce sentiment d'appartenance à une entité commune, il faudra diversifier et diffuser les productions de chaque école suivant leur spécificité géographiques et artisanales.

Gains pour l'Empire

Stratégiquement le gain pour l'Empire me parait colossale et irait au delà de la simple école. L’Empire au delà de son aura bienveillante serait directement au contact de la population sous la forme la plus noble qui soit. Ces écoles seraient également des lieux d'accueil pour les agent impériaux en transit et seraient donc de fiables sources d'informations dans chaque ville ou village. L’Empire sans directement être propriétaire et exploitant percevrait une forme d'impôt en nature qui serait en grande partie redistribuée mais il devrait tout de même générer des surplus. Si l'Empire pouvait par ce biais générer des stocks ce serait même bon pour les caisses impériales. Il me semble que s'affranchir d'intermédiaires renforce les bénéficiaires. Si surplus il y a, cela permettrait également d'avoir une influence sur les courts des matières premières. A terme avoir un ou deux ans d'avance de blé ou de bois ne me parait pas luxueux.

Il est vrai qu'il sera ardu d'initier le mouvement car l'Empire gère à l'heure actuelle son avenir immédiat. Cependant, il me paraît important de garder ce concept en tête lors de futures négociations de tout ordre. Trouver du personnel pour la gestion et l'enseignement. Je suis persuadé que nombres d'anciens seraient mieux à cette place à responsabilité qu'à végéter à la maison. Avoir de forts moyens logistiques afin de répartir les différentes productions même si des écoles à vocation itinérantes pourraient s'en charger.

Un concept difficile à accepter.

De nombreuses sources d'inspirations gravitent autour du Rexcan. Les hommes de la théocratie de lhêm sont moins nombreux, plus cultivés et le résultat est une administration forte, une organisation certe étrange mais qui mériterait d'être étudiée. Le Rexcan au cœur de la Canédie qui sait s'inspirer pour assurer son rayonnement.

Le problème le plus délicat sera de faire accepter et participer les différentes familles vassales de l'Empire qui administrent l'ensemble des villes et villages de l'Empire. Ces familles de pouvoir devront accepter de libérer leur personnel pour le bien de l'Empire. Il est certain que le dont des territoires propres aux Empereurs et administrés par la famille Ultokar afin de préservé l'équilibre actuel peut être un argument pesant. Maintenant, il est utopique de croire qu'ils seraient tous disposer à léguer directement à l'Empire des toits viables, des terres arables, des forêts, des outils, forges, presses, fours , métiers à tisser, heures de travail et autres facilités.

Nombre diront que le risque avec les hommes cultivés sont plus prompts à la révolte et plus durs à mater car ils sauront mieux s'organiser. Certes. La vrai question est pourquoi les révoltes existent-elles.

Si tu veux éviter la guerre assure toi que ton voisin ne manque de rien.