VALON : L'Empereur le Maul est un paladin de Valon. Xénu est son mentor en la matière. Ce dernier est toujours auprès de l'Empereur. Il existe peu de monastères en tant que tel. Le principal est à Port-Arsenal certainement du fait que les Le Maul étaient duc en cette ville. Trois courants définissent la philosophie de ce dieu à trois yeux. Une branche guerrière dont est sans aucun doute issu l'Empereur. Une branche d'archivistes. Une branche de guérisseurs qui est la branche la plus proche de la nature. Il pense que ce monde est un tout et veulent avoir un minimum d'impact sur leur environnement. C'est peut-être pourquoi Le Maul ne semble pas prompt à tout révolutionner.

BEGHUKA : Déesse à deux tête protectrice de la nature sous toutes ces forme. Il n'existe donc pas de notion de bien et de mal sauf vis à vis de l'environnement c'est bien ce qui explique les deux têtes. Elle n'est pas la religion dominante dans la forêt du fait qu'elle corresponde à la forme humaine d'une divinité elfique du nom de … Elle dispose d'au moins deux sites en forme de cube dans les villes de Cristalline et Lyseline. Il me semble qu'une troisième formation existe dans la forêt bleuté, Cette même formation qui abritait le tombeau d'un héros de guerre ogre. Elle s'opposera à toute agression menée à l'encontre du milieu naturel.

DELYADE : Dieu de la guérison au sens premier du terme. Cette spécificité en fait un dieu des plus utile pour l'Empire. En effet il pourrait être à la base des hôpitaux impériaux surtout en cas de pénurie d'herbe de Shankar. L'hôpital de Lyseline est tenu par ces prêtresses.

Il subsiste encore bon nombre de cultes plus modestes au sein de l'Empire.

La magie cléricale n'est pas « naturelle » dans le Rexcan sinon les prêtres seraient bien plus présent au sein de la population. Il semblerait que la magie cléricale est besoin de relais en ces terres. C'est peut-être ce pourquoi la foi n'est pas suffisante à elle seule et que l'Empereur se targue de nombreux artefacts. La magie primordiale des kreuls baigne le Rexcan même si celle-ci est endormie. La magie des écoles telle que nous la connaissons est d'autant plus puissante que les puits mahamets sont nombreux. C'est la concentration de ces puits qui ralenti le temps qui passe dans le duché Ultokar, le cœur du Rexcan et de la Canédie. En ce qui concerne la magie démoniaque je ne m'avancerai pas trop même si je suppose qu'elle n'est qu'assourdie par un ensemble d'artefacts.

Lyseline dispose dans ses environs d'un haut lieu religieux. Avant que la fureur draconique ne plonge le site dans la ruine et l'oubli, un monastère humain tenait lieu de pèlerinage. De nombreux héros elfes reposent éternellement en ce lieu. En creusant quelque peu nous savons que le monastère a été érigé sur une sépulture des plus grands véhénites, ce peuple aux yeux de braise qui rappellent à bien des égards les mahamets et qui prônent ouvertement leur apathie pour la gente draconienne. Si cela ne suffisait pas le tout est bâti sur un site elfique et un puit de magie mahamet.

Il serait bon de connaître la religion des prêtres humains qui ont administré ce lieu de culte. Le fait de restaurer le monastère ouvert aux autres partis impliqués permettrait de sécuriser le site. Il semble peu probable de pouvoir accueillir des représentant elfiques, véhénites et humains sous le même toit mais il ne coûte rien d'essayer. Si personne ne veut assumer cette responsabilité l'option du monastère de Valon me parait être une bonne alternative. Un jeu de passe-passe de droits de propriété fait du Maul Archefer le propriétaire des lieux sans même usé de son droit de préemption sur ces terres De Rallonde.

Pour l'heure, deux armées se rassemblent sur les terres De Rallonde. Deux armées qui n'attendent qu'un léger dérapage pour s'écharper. Le prétexte est bien entendu le droit sur le lieux de culte. Les véhénites convergent du sud et les elfes sont attirés par les nouvelles forêts qui repoussent de jour en jour les limites des terres inhospitalières de la région.

Pour tenter d'éviter toute escalade faute de ne pouvoir rallier les protagonistes sous une même bannière. Nous disposons sur place d'un personnage de grande valeur. J'ai nommé Lexis Livendel qui a été confié aux bons soin de notre ami Gazanievel, le mage entropique et excentrique de cette ville endormie qu'est Lyseline.