La cité des louanges

 L'histoire a débuté près de la Cité des Louanges au Royaume de Dame Verkaelle La Bleue. Un temple accueillait une funèbre cérémonie. Plus d'une centaine de fidèles se tenaient là, pauvres fous inconscients de leur sacrifice au nom d'un démon Azroliark.
La piste que je remontais parlait d'un sorcier, témoin d'un pacte entre un prêtre et une école de divination.

Ces derniers n'ont pas voulu révélé la totalité des événements qu'ils avaient entrevus et furent décimés. Il existe encore dans une cité Naine voisine du temple, des écrits intéressants au sujet du Pacte, où le nom de Melgeth revient comme un funèbre refrain. La cérémonie était menée par un prêtre aux cheveux blancs. Les fidèles réunis payèrent de leurs vies l'invocation du démon. Au cours d'un terrible et âpre combat, nous avons réussis à battre ce démon mais je garde le souvenir intense de sa hache à double tranchant.
Cette cérémonie avait-elle pour but de délivrer Azroliark ?
En tout cas, il portait l'arme qui l'accompagne dans les récits...

Le Rexcan

Oprofonde

Arrivé à Eaux Profondes, il n'a pas fallu longtemps pour me retrouver de nouveau confronter à Melgeth.
J'appris qu'il était en train de négocier un titre de noblesse auprès d’Aldine Senestre. Il était également en relation avec les familles Indrons, Ondrieu, Drum Dum, Goréan et Deralonde auxquelles s’ajoutaient des visites aux camps des Taures.
 Je me rendis alors avec Arkhar dans le laboratoire de son frère Maatolgar. Ce dernier est un des élèves d’Edmond de Marelle.
Nous n'avons pu mettre fin aux agissements de Melgeth mais nous avons réussi à détruire deux des trois filactaires dans lequel réside l'âme perdu du nécromant.


Cherchant des informations à Eaux profondes, j'appris d'un des professeurs d’histoire de l'université, que Melgeth était l'élève de Safare, (tout comme le trèfle laconique) un devin....

Marelle

De nouveau emmêlé dans les fils du destin, je découvris plus tard, le cirque de Marelle, et son gardien le chasseur Kurdick. Parmi les résidents du cirque se trouvait une femme dénommée Assatela qui n'était autre que le troisième maillon indispensable à l'invocation d'Azroliark, la sœur des deux sorciers. Malheureusement pour eux, mais pour notre grand bonheur, elle avait perdu la mémoire et ce cirque me sembla la meilleur cachette possible aux yeux de ses frères.
Malheureusement un groupe est venu rendre visite à Kurdick. Il s’en est fallu de peu pour qu'Assatela fût découverte, mais en me débarrassant d'un des orques chamans, je pu semer assez de confusion pour cacher la sœur. Malheureusement Kurdick fut capturé et emmené dans la forêt. Je suivi discrètement le groupe.

La vallée du  sanctuaire

Au milieu d'une clairière, les orques restant firent cercle et commencèrent une cérémonie. Un portail se créa et j'entrevis le visage de Melgeth. Persuadé que la cible n'était qu'autre que Kurdick, je me lançai sur le chaman, dague en avant. Je touchai au but et la cérémonie tourna court. Je me suis senti happé par le bras de Melgeth et me retrouvai sur le sable déconcerté. Un nuage de fumée se répandit et Melgeth disparu. La suite de l’histoire vous la connaissez c'était la quête du Cannélis.

La relation Melgeth / Azroliark

Au départ, Azroliark était sous la domination de Glemenoth, prince démon Baatezu qui provient du plan de Baator où ils sont en guerre avec les Tanaari.
Melgeth est habité par Glemenoth  qui connaissait le nom véritable d’Azroliark. Celui-ci est cependant devenu trop puissant pour qu’il puisse l’invoqué et ses pouvoirs intéressent au plus haut point Glemenoth.

Ces démons se sont déjà battu sur le Rexcan, que venaient-ils chercher? Était-ce les amulettes de Roju ?

Les bâtisseur

leur mission

Au départ, les bâtisseurs devaient accueillir les démons en créant des portes (une par cité).

Leur rébellion

Ils ont finalement apprécié ce monde et ont essayé de se libérer de leur maîtres. Les bâtisseurs se sont liés pour fabriquer une couronne qui servait à gêner le contrôle des démons.

La guerre

Un puissant démon Gulark, missionné par les princes, est venu corrompre cette couronne. Des bâtisseurs se sont battus et sont morts. 7 bâtisseurs auraient survécus, 3 se sont impliqués dont Tulnik. Les trois restants décidèrent de créer 3 anneaux avec la couronne. Les anneaux furent par la suite séparés.
  • - l’anneau de Rehin Livendel serait celui d’Edmond de Marelle
  • - l’autre appartenait à Manil de Thurins et serait probablement avec Tulnik
  • - le dernier est détenu par Ungdrak (dragon bronze des terres d’occident) endormi depuis des siècles”, un puissant roublard.

Tulnik voudrait récupérer les 3 anneaux pour avoir le pouvoir sur les bâtisseurs.

Edmond de marelle était le maître de Maatolgar et de Rehin.
Est ce encore un hasard si aujourd'hui, Maatolgar et Melgeth sont réunis ici ? Les bâtisseurs sont liés à leur démons, je me demande bien jusqu'où nous pouvons leur accorder notre confiance.
 Ils peuvent être nos alliés d'un jour, devant la menace d'Aderzo, mais que feront-ils si nous récupérons les amulettes de Roju

Allendra : l’épée du sacre

 Cette épée est consacrée pour tuer les liches, c’est une prison d’âmes.
Elle fut conçue pour tuer Manil de turin, et elle aurait servi au justicare Oldigard pour tuer l’empereur.
Comme châtiment, il a été emprisonné dedans.

Que faisons nous ?

Que penseriez-vous d’essayer de délivrer ou de communiquer avec le Justicare pour lui demander sa version des faits ?
Une fois encore, ce sont les bâtisseurs qui ont redonné l'épée aux géants, ce sont eux qui ont éloigné les pièces qui mènent aux amulettes. C'est pour ces raisons que je m'interroge sur le devenir de Roju, et sur ce qui nous attends lorsqu'on aura mis la main dessus...