Le départ pour le camp Orc

Un peu après la mi journée, une seconde missive arrive: plusieurs familles seront présentes au camp du Roi et risquent de vouloir en découdre verbalement avec le nouvel empereur, ou peut être même par les armes avec le Justicar.
LE Maule décide donc d’envoyer au camp une diplomate a l’allure peu commode mais a l’intelligence acérée, Esther d’Orsillac et son Justicar Arkhar. Les deux héros sont convoqués mis au courant rapidement des tenants de l’affaire. Trois points important seront à débattre :
- La sécurité des flux commerciaux sur les fleuves et mers
- La traçabilité et la transparence du commerce des esclaves
- L’annulation du paiement de la taxe lié aux transports des marchandises sur les routes de l’empire, péage et taxes d’emplacement.

Les deux héros se mettent en route dès le lendemain et traversent les champs de maliçate, avant d’être escorté par quatre Orcs noirs massifs jusqu’au camp du Roi Murdoss.

Rescréan, second et conseiller du Roi Murdoss

Là dans la boue et entre les parc a bestiaux et quelques bâtisses de fortune, ils attendent sur une terrasse de bois en hauteur, l’arrivée du second du Roi ; le roi n’ayant pas daigné se déplacer en personne.
Alors qu’ils n’ont pas encore gouté au breuvage (Le Schtil*), Rescréan, le second du Roi Murdoss, se présente et les accompagne jusqu'à une petite hutte entourée d’Orcs noirs spéciaux. Arkhar remarque qu’ils ont une lueur intelligente dans le regard. Esther, s’attarde sur les tatouages (une griffe surmontée d’une tête de cochon), les armes (de petites doubles épées et une lance de combat au corps à corps) et la tenue vestimentaire (armure lamellée et maillée finement, de couleur verte sombre et noire) : une escouade spéciale, probablement utilisée pour des missions expéditives.

Ils entrent sous la hutte et s’assoient sur un tas de tapis et couvertures à même le sol boueux.

Les négociations seront légèrement tendues et les parties n’arriveront à s’entendre que sur la sécurité du commerce fluvial et maritime.
En ce qui concerne l’esclavage, des mesures seront prise échelonnées sur trois ans pour atteindre ce que demande l’empereur. Et, pour la taxation des routes et étales, les Orcs seront d’accord à condition que sorte des coffres de l’empire une rétribution de 1000 Drakes* annuels. En définitif, rien n’est signé.

Le roi Murdoss

Mais les trois personnages vont bientôt rencontrer le Roi Murdoss en personne, qui de sa voix fluette montrera son mécontentement envers son second.

Car ce que Mécréant à oublié, c’est qu’en face d’un Justicar, les paroles font force de Loi et a fortiori de contrat.

Bientôt un brouhaha se fait entendre et plusieurs guerriers à l’allure hautaine et agressive, écartent les gardes du Roi pour couper court à la conversation ; ils sont venus pour défier le Justicar dans des combats singuliers.

Le Roi Murdoss à d’ailleurs pour l’occasion, dressé des tribunes dans la forêt, et tracé un terrain pour la lice.

C'est l'heure d'en découdre

Les guerriers, ou plutôt chevaliers issus de différentes familles vassales de l’empire, tardent d’en découdre avec celui qu’ils appellent "le chien de l’empereur". L’un deux, Garicel Catel, chevalier du fer de Chamogne, ira même jusqu’à lui demander s’il lève la patte pour pisser. Le taal Justicar de l’empereur gardera son sang froid et c’est devant des centaines de spectateurs marchands, gardes et chevalier qu’il le pourfendra en deux d’un seul coup.

Certains des autres chevaliers après ce coup d’éclats, se retireront : Luc Archefer, prétextant qu’il n’était venu que pour soutenir le choix de son cousin, et Baudouin Attan Goréan duc de crystaline, de reconnaitre : « il me serait difficile de revenir sur mon trône avec des roulettes ; il y a quantité suffisante de culs de jatte en les rues de Crystaline. »

Arkhar doit à présent affronter Marcellus Idgar, frère cadet de la couronne ducale, un chevalier qui a gagné sa notoriété face aux samouraïs de Lem et qui se présente ici en armure de lumière* en faisant tournoyer d’une main sa claymore et de l’autre sa masse à pique noire.

Les autres prétendants sont Galleak Drundom et sa double hache, puis Alphonse Paladin Demeter de Perigu, surnommé le maitre d’armes.

Le Justicar Arkhar, prince de Lélandrie en la contrée des rèves, gardera t il son statut honorifique ?


*Schtil : soupe à base de vin d’Alâtre, de poireau et d’abats de cochon
*Maliçate : pattate violette sucré de la taille d'un melon
*Un drake : dix pièces d'or
*armure de lumière : (armure de combat des paladins d’Idgar)